Les techniques de désamiantage

Les techniques de désamiantage

Pour désamianter un immeuble, il convient de mettre en place un ensemble de techniques bien adaptés aux conditions du bâtiment (occupé ou non occupé) à dépolluer. En effet, la vigilance lors du désamiantage d’un immeuble sera différente si l’immeuble est occupé ou pas. Ainsi, avant de démarrer les travaux, il faut d’abord faire un diagnostic amiante. Cliquez sur lire ici pour avoir plus d’informations. Après le diagnostic, s’il existe de l’amiante dans l’immeuble, il faut mettre en place un plan de retrait qui a pour objectif de définir les zones à désamianter, savoir comment évacuer les déchets désamiantés. Dans le plan de retrait il est aussi question de s’assurer de la disponibilité des équipements de protection qui seront utilisés par les désamianteurs. Après avoir validé le plan de retrait, il s’en suit confirmation de zone à désamianter, ces dernières sont ensuite démolies. Après démolition des métaux, des analyses sont effectuées pour s’assurer s’il y a eu pollution dans le milieu de l’air ambiant. Enfin, une gestion des déchets est faite grâce à leur transport vers des lieux agréés pour cet usage. Les techniques de désamiantage sont mises en place par une équipe composée par des encadreurs techniques et de chantier ainsi qu’un personnel d’exécution.

Les opérations de désamiantage dans la tour Montparnasse

Grâce à la détermination des quelques 300 copropriétaires (investisseurs, assureurs, commerçants, particuliers, et autres) de la tour, les travaux de désamiantage se sont déroulés dans les plus brefs délais sans que l’environnement et les usagers ne soient victimes des effets néfastes de l’amiante. En effet, les copropriétaires ont embauché un cabinet d’expert en amiante qui s’est chargé de faire le diagnostic du degré de pollution et de proposer un plan de retrait de l’amiante. Ledit plan s’étant avéré efficace a été validé, le désamiantage a pu se faire sans une opération d’évacuation des salariés travaillant dans le gratte-ciel. Par rapport à cette question, vous pouvez consulter le site de la tour pour avoir plus d’explications. Pendant les travaux, les débris présentant de l’amiante étaient évacués à travers un ascenseur de la tour aménagé pour jour ce rôle. Ainsi, une vitrification a été mise en place pour empêcher toute future pollution liée à l’amiante. La cellule amiante de la tour a récemment présenté le tout dernier Dossier Technique Amiante (DTA) auprès des autorités de la préfecture. D’après le rapport de ce dossier, de nos jours les usagers qui fréquentent la tour Maine-Montparnasse ne sont exposés à aucun risque de santé.

Les copropriétaires de la tour

Soit près de 300 personnes (assureurs, commerçants, investisseurs, particuliers, etc.) gèrent l’ensemble immobilier du gratte-ciel parisien le Montparnasse. Malgré leurs domaines de spécialisation différents les uns des autres, ceux-ci ont pour principaux objectifs la bonne gestion de la tour. Une gestion qui peut porter sur l’entretien, la réhabilitation, voire même la dépollution de la tour. Pour rappel, durant ces dernières années, plusieurs chantiers ont été mis en place par l’ensemble de copropriétaires (tels que le réaménagement des bureaux, la dépollution de la tour, etc.). Ces derniers avant de lancer des travaux, étudient d’abord l’importance du projet son coût financier et les futurs bénéfices. Après l’assemblée générale, ils votent un budget nécessaire pour le financement de travaux. C’est dans ce même contexte que les travaux de désamiantage se sont déroulés, les copropriétaires ont financé à l’unanimité près de 250 millions d’euros. Ils se sont également porté garant d’autoriser les opérations de désamiantage sans que la tour ne fasse l’objet d’une évacuation du personnel qui y travaille de manière permanente.

En parler