Guide de survie pour nouveau patron

Vous avez été récemment nommé patron d’une entreprise ?

Toutes nos félicitations !

Le passage d’employé à manager représente une des étapes les plus difficiles dans une carrière. Avec les avantages du poste viennent aussi de grands défis.

Dès votre arrivée, vos subordonnés scruteront vos moindres faits et gestes. Ils se poseront forcément la question : quel est style de gestion du nouveau patron ?

Il vous faudra rassurer votre équipe dès le premier jour, mais également projeter l’image du cadre que vous désirez être pour le restant de votre mandat.

Voici comment vous en sortir indemne !

Soyez authentique

Comme vous êtes scruté à la loupe, assurez-vous de faire preuve d’authenticité managériale, ce qui inclut notamment :

  • D’agir en fonction de vos convictions, de vos valeurs et de celles de l’organisation pour laquelle vous travaillez ;
  • D’assumer vos positions et vos opinions ;
  • D’éviter de faire croire que vous connaissez tout à votre arrivée et que vous n’avez pas besoin d’aide.

Au contraire. Vos employés demeurent les experts dans leur propre domaine. Sachez solliciter des précisions ou leur avis avant de prendre des décisions incertaines.

Cela créera un impact positif autour de vous et facilitera votre arrivée dans votre nouveau poste.

Affirmez-vous

Les premiers jours représentent le moment le plus délicat pour faire votre place en tant que cadre respecté.

Il importe de savoir s’affirmer et de faire preuve de courage.

Quelques conseils peuvent vous aider à atteindre cette compétence face à vos employés, à vos propres patrons et à ceux des autres services.

Établissez vos limites

Démontrez déjà clairement vos limites : qu’êtes-vous prêt à autoriser dans le milieu de travail et à l’opposé, ce qui est inacceptable pour vous.

Mettre les balises de votre style de gestion évitera la confusion des employés et leur indiquera rapidement le cadre à respecter.

Imposez votre autorité

Outre établir clairement vos limites, il faut aussi savoir agir rapidement dans les situations qui ne vous plaisent pas.

Si vos employés dépassent le cadre prédéfini sans obtenir de réaction de votre part, ils recommenceront et testeront votre pouvoir.

Ne permettez pas à vos employés de faire à leur guise et ne vous laissez pas marcher sur les pieds.

Ceci dit, ne tombez pas dans le piège de l’autoritarisme, qui tend davantage vers la domination d’autrui. Il faut trouver le juste milieu entre celui-ci et le « copain ».

Démontrez de la fermeté, accompagnée de bienveillance, d’ouverture et de collaboration.

Entourez-vous

Les compétences et attitudes qui vous sont demandées en tant que patron diffèrent considérablement de celles d’un employé.

Il peut être déstabilisant de reconnaitre lesquelles nous font défaut et qu’il faut impérativement développer.

S’entourer de professionnels pour vous guider peut être pertinent, que ce soit des personnes en ressources humaines de l’entreprise, un coach ou des formations.

Apprenez à utiliser les outils disponibles.

En résumé

En résumé, tout est dans l’équilibre.

Soyez confiant, mais sans surdose. Soyez autoritaire, sans tomber dans l’extrême.

Ne vous inquiétez pas, ces aptitudes se développent. Pratiquez-vous et vous en sortirez grandi !

En parler