0

Explication du PLA (amidon de maîs) et de ses vertus

Le PLA qu’on appelle également acide polylactique est une matière en plastique végétal créé à partir de l’amidon de maïs qui est son ingrédient principal. C’est du bioplastique sans pétrole et sans danger pour la planète. En raison de ses caractéristiques végétales, le PLA est compostable, recyclable et biodégradable.

La fabrication du PLA

Le pla amidon de mais provient des matières premières renouvelables et naturelles comme l’amidon de maïs. Il fait partie des polyesters comme polymère thermoplastique synthétique. L’amidon est extrait de plantes et transformé en dextrose par l’ajout d’enzymes. Il est fermenté par des micro-organismes dans l’acide lactique qui est converti ensuite en polylactique. La polymérisation engendre de longues chaînes moléculaires avec des propriétés semblables à celles des polymères à base de pétrole. Le PLA ne repose donc pas sur des combustibles fossiles comme l’ABS. Remplaçant du plastique issu du pétrole, ce bioplastique permettra aux industriels de proposer des articles plus éco-responsables. Il est possible de l’associer avec d’autres matières pour satisfaire certaines contraintes techniques. Pour davantage d’informations, vous pourrez lire un article de blog qui présente lui aussi le trèfle.

Pour des contenants alimentaires respectant l’environnement

pla ou amidon de maïsLe PLA issu de l’amidon de maïs est utilisé pour réaliser des sacs en plastique et des emballages alimentaires, car il peut être au contact des aliments. D’ailleurs, il est rigide, transparent et résistant aux matières grasses. Les emballages alimentaires en PLA sont adaptés aux préparations et boissons froides. Cependant, cette matière n’est pas micro-ondable, car elle ne supporte pas les hautes températures. Les objets en PLA se jettent dans la nature sans danger, il n’émet aucune substance toxique puisqu’ils se dégradent naturellement. Mais encore, le PLA est employé en chirurgie pour les sutures qui sont décomposées progressivement sous l’action d’enzymes et d’eau.

Le PLA, la référence de l’impression 3D

Le PLA est également plébiscité dans le domaine de l’impression 3D, il est utilisé sous forme de filaments enroulés en bobines. Ce bioplastique est facile à imprimer et à modifier. Il fond facilement à basse température (190 et 200°C). C’est aussi un matériau peu coûteux offrant une importante diversité de conditionnements et de couleurs. Pour avoir une surface lisse, la méthode post-process utilise le sablage. Différents objets sont réalisés avec ce bioplastique comme les objets de décoration, les figurines, les jouets, des assiettes jetables… Toutefois, le PLA ne résiste pas à la chaleur à l’inverse de l’ABS, les pièces avec ce matériau se déforment à partir de 40°C. Afin de remédier à ce problème, il y a le CPLA, une matière en plastique obtenue après la cristallisation du PLA. Il garde les mêmes propriétés environnementales, mais supporte mieux la chaleur. Néanmoins, les 2 ne peuvent pas aller au four.

Vous aimerez également Le savon naturel bio, à froid, contre les problèmes de peau.

Mathilde Calonche

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.