Medium Suisse pour une histoire d’amour

Medium Suisse pour une histoire d’amour

Amour ou passion ?

Quelle est la différence ?
Quelle est la limite, s’il y en a vraiment une.
Existe-t-il, ou sont-ils identiques aux deux faces d’une même pièce ?

« Est-ce du sexe ou de l’amour ? », dit une chanson.
Une question que beaucoup de femmes se posent après une nuit de passion avec un homme.
Une question à laquelle il n’y a peut-être pas vraiment de réponse, mais nous pouvons essayer d’y répondre ensemble.

La frontière entre le sexe et l’amour est vraiment floue. Pour un homme, cela ne peut être qu’une attraction en soi, qui dans certains cas peut se transformer en amour et devenir une relation non seulement sur le plan physique. Mais pour une femme, c’est différent.

Les femmes sont les bienvenues pour commencer la création, tandis que les hommes répandent leur génétique autant que possible pour assurer la continuité de l’espèce.

Ce sont les deux natures distinctes qui habitent notre cerveau primordial, qui nous affecte encore aujourd’hui et notre approche des relations. Souvent, en effet, les hommes sont amenés à accumuler un grand nombre de réalisations, au nom de la diffusion de leur patrimoine génétique sur la planète, alors que les femmes sont plus sélectives et se lient à leur partenaire, très souvent dès le début, pour cette idée ancestrale de la réception de la semence pour la création d’un être vivant, auquel elles vont donner vie.

Si ces croyances ataviques nous influencent encore inconsciemment aujourd’hui, il faut dire que les femmes, par rapport aux hommes, sont aussi plus émotives et romantiques.

Ils ont tendance à voir leur partenaire sexuel à l’extérieur de la chambre, comme un homme présent dans leur vie quotidienne, et ils se demandent s’il sera le père d’un enfant hypothétique, s’il est fiable ou non, et quel type de famille et quel avenir il peut leur offrir. C’est dans l’ADN féminin.

C’est pourquoi les femmes ont tendance à tomber amoureuses, plus facilement que les hommes, de leur partenaire sexuel, surtout si c’est une grande compréhension.

S’il est vrai que tout part du sexe, de notre instinct primordial, qui a assuré la continuité de l’espèce peuplant la Terre jusqu’à aujourd’hui, peut-on parler d’amour ? Ou est-ce que c’est juste du sexe ?

La frontière est très mince. Le sexe qui vous fait perdre la tête en vous transformant en amour, ou comme le dit Raffaele Morelli dans son livre, que je recommande, « le sexe est amour », est-ce la visite d’Eros à Psyché ? Le sexe est-il là où nous sommes nus, sans les croyances de l’esprit, l’instinct pur, peut-être moins que l’amour simplement parce que nous avons tendance à associer ce mot à une union stable, ou un mariage ? Existe-t-il vraiment des relations entre les séries A et B ?

Peut-être devons-nous apprendre à accepter ce qui nous arrive en laissant de côté le bavardage continu de l’esprit fait de jugements et de stéréotypes qui peuvent être trompeurs au point de ruiner la relation que nous vivons, nous faisant perdre la beauté du moment présent avec tout ce que cela implique.

Cependant, je suis convaincu d’une chose : quand l’amour arrive, que ce soit par le sexe ou par d’autres canaux, nos certitudes s’évanouissent dans un coup de vent, et nous réalisons que ce qui ne l’était pas, et que ce que nous croyions de nous était juste une des nombreuses histoires que nous nous racontions les uns les autres, car l’amour réel nous met complètement à nu.

C’est nous, sans voile, sans masque, qui nous retrouvons face à face avec nos peurs et nos blessures les plus profondes : abandon, rejet, sentiment de ne pas se sentir méritant, adéquat ou suffisant. Et la seule chose que nous pouvons faire est de nous arrêter et de les regarder en face, parce que comme un monstre, cela nous fait peur jusqu’à ce que nous allumions la lumière et que nous réalisions que ce n’était pas aussi effrayant que nous le pensions, alors nos peurs cessent de nous faire peur quand nous illuminons notre côté « ombre », et nous en prenons conscience.

Méthode de médium :

L’écriture automatique est une écriture involontaire et qui n’est pas consciente. On dit que c’est une écriture faite par les esprits. L’écriture automatique relève donc du domaine du spiritisme. La pratique de l’écriture automatique est souvent la méthode utilisée par le médium pour communiquer avec un mort ou une entité invisible.

Une séance de médiumnité consiste à établir une communication avec les esprits des personnes décédées. Le médium, celui qui est expert de cette séance invoque l’esprit. Celui-ci se manifeste parfois réellement en exprimant des paroles ou transmettant des messages sonores quelconques. Mais parfois, l’esprit choisi un autre procéder pour faire son apparition. Il emprunte le corps du médium.

C’est ce que l’on appelle incorporation. Mais pour être plus correcte, l’esprit va juste utiliser certaines capacités uniquement. Il peut par exemple emprunter la voix du médium pour transmettre ses messages à ses proches. Il peut aussi se servir uniquement de ses bras pour transcrire un message avec un papier et un stylo. Et c’est là que le médium fait de l’écriture automatique. C’est l’esprit qui va dicter ce qu’il va écrire. En principe ce qui est transcrit n’est pas toujours lisible. Car souvent, ce sont justes des lignes des ratures, des dessins quelconque. Il est rare que cela soit des mots et phrases claires. Seules, les médiums peuvent alors en faire une juste interprétation.

Une question se pose alors, est-ce que chacun peut faire une écriture automatique. Est-ce que chacun peut tenter l’expérience? La réponse est affirmative avec quelques précautions qu’il faut considérer. L’écriture automatique est une pratique qui vise à faire entrer les esprits à l’intérieur de soi. Il suffit juste de bien se préparer, se placer dans un endroit calme et vider la tête de toute angoisse. Parfois, c’est notre esprit même qui parle à travers les écritures, parfois, c’est l’esprit d’un de nos proches déjà morts ou encore l’esprit d’une entité invisible. Mais cela peut engendrer des fatigues et sensation d’étourdissements alors il ne faut pas prendre de risque. En outre, l’interprétation des transcriptions peut s’avérer difficile et parfois même incorrecte. C’est pourquoi, vaut mieux se confier en des professionnels en la matière, qui sont les médiums.

En parler